fbpx

Conjoint d’expatrié aux USA : comment travailler et quels visas (2020)

by | 6 comments

Vous êtes mari ou femme d’expatrié aux USA ?

Dans cet article, je vais vous expliquer comment suivre son conjoint aux Etats-Unis et comment y travailler légalement.

En fait, ces conseils ont été utilisés par beaucoup de conjoints d’expatriés que j’accompagne. Par exemple, Aurélie est arrivée à San Francisco en suivant son mari et a trouvé un emploi dans une startup. Vous pouvez voir son témoignage ici.

Alors commençons tout de suite.

Note : pour simplifier la lecture, je laisse “conjoint” au masculin dans cet article mais évidemment, je m’adresse aux conjoints comme aux conjointes sans distinction.

Comment fonctionnent les visas de travail aux USA

Débutons par un petit rappel sur la mécanique des visas de travail américains.

Afin de travailler légalement aux Etats-Unis, il est indispensable d’obtenir un visa de travail. Pour ce faire, il faut trouver un employeur qui accepte de vous embaucher et de vous sponsoriser votre visa.

Grâce à ce sponsor (votre employeur), vous pourrez monter un dossier et le présenter à l’administration américaine. Cette dernière vous accordera alors un visa de travail.

Un des premiers visas que j’ai eu.

Dans le cas d’un couple qui souhaite s’expatrier, ce visa de travail sera accordé à la personne qui a initialement trouvé l’emploi aux Etats-Unis. Cette personne sera considérée comme le titulaire principal du visa de travail.

Maintenant :

Le conjoint de ce titulaire principal pourra aussi recevoir un visa au même moment pour l’accompagner aux Etats-Unis. Lors du passage à l’ambassade, les visas seront accordés aux deux conjoints.

Vous êtes conjoint(e) d’expatrié et cherchez un emploi aux USA ? Inscrivez-vous à mon cours gratuit et recevez toutes mes stratégies de recherche.

Il existe plusieurs types de visas de travail que j’ai déjà eu l’occasion de détailler.

La classification du visa du conjoint suiveur dépend du visa obtenu par le titulaire principal.

Par exemple : Si une personne reçoit le visa J1, le conjoint suiveur reçoit le visa J2. Si elle reçoit le visa L1, le conjoint suiveur reçoit le L2. Si elle obtient le H1b, le conjoint suiveur reçoit le H4, etc.

Il est important de comprendre que le statut du conjoint suiveur dépend à 100% du visa du titulaire principal. Si ce dernier perd son visa (par exemple si son employeur met la clef sous la porte), les deux perdent leur statut et doivent quitter le sol américain.

Qui peut suivre son conjoint aux USA

Seuls les conjoints mariés à la personne recevant le visa de travail peuvent recevoir un visa et le suivre. Cela inclut aussi les couples homosexuels (à condition encore une fois d’être mariés).

En revanche, les couples unis par un PACS ou en concubinage ne pourront pas partir à deux. Si le conjoint pacsé ou en concubinage souhaite aussi partir aux USA, celui-ci devra aussi trouver un employeur et se faire sponsoriser un visa.

Si vous cherchez des idéees, j’ai listé les 25 façons de partir vivre et travailler aux USA.

Il est également impossible aux membres de la famille éloignée (tantes, oncles, cousins, grands-parents, etc.) de vous suivre aux Etats-Unis.

A quelles conditions les conjoints d’expatriés peuvent aussi travailler aux USA

Dans la plupart des cas, les conjoints suiveurs peuvent légalement travailler aux US pendant leur expatriation.

C’est plutôt une bonne chose car vous êtes nombreux à avoir une carrière active et vous ne souhaitez pas la sacrifier uniquement pour suivre votre mari ou femme aux Etats-Unis.

En pratique :

Le visa que vous recevez en tant que conjoint suiveur ne vous autorise pas directement à travailler aux USA. Il faut que vous demandiez une autorisation de travail auprès de l’USCIS (l’administration américaine qui s’occupe de tous les sujets autour de l’immigration).

Cette autorisation de travail s’appelle l’Employment Authorization Document (EAD).

Carte EAD pour les titulaires du visa J2 aux etats-unis usa
Voici un exemple d’EAD

Votre éligibilité à l’EAD dépend de la classe de votre visa :

  • Vous avez un visa J2

Cela signifie que vous êtes le conjoint suiveur d’un détenteur de visa J1. Vous êtes éligible à l’EAD et pourrez travailler pendant toute la durée de ce visa J1.

  • Vous avez un visa H4

Dans ce cas, vous suivez votre mari ou votre femme qui détient un visa H1b. Ce visa H1b lui donne l’opportunité de commencer les procédures pour accéder à la Green Card. Avec un visa H4, vous ne pouvez demander un permis de travail uniquement si l’employeur de votre conjoint commence les procédures d’obtention de cette green card.

  • Vous avez un visa L2

Vous suivez donc votre conjoint titulaire du visa L1. Dans ce cas, vous êtes également éligible au permis de travail.

  • Vous avez un visa E1 ou E2

Vous vous expatriez en suivant votre conjoint qui détient aussi un visa E1 ou E2. Vous êtes aussi éligible à une autorisation de travail.

  • Vous avez un visa O3

Cela signifie que vous suivez une personne qui a reçu un visa O1 ou O2. Dans ce cas, malheureusement, vous ne pourrez pas travailler aux Etats-Unis. Cela dit, vous êtes autorisé à faire des études.

Les visas H-1b, O1 et O2 sont assez rares en pratique. Il est plus probable que votre conjoint reçoive un visa J1, E2, ou L1.

A quoi vous autorise votre autorisation de travail (et pour combien de temps)

En tant que conjoint d’expatrié, votre autorisation de travail vous permet de travailler pour n’importe quelle entreprise aux Etats-Unis. Lorsque vous êtes embauché, vous avez juste à présenter votre EAD à votre employeur pour être dans les règles.

Vous pouvez aussi changer d’emploi autant de fois que vous le souhaitez.

Envie d’être indépendant ? C’est possible aussi.

D’une certaine manière, l’EAD est bien plus flexible que le visa de travail de votre époux ou épouse.

Le permis de travail est généralement accordé pour 1 ou 2 ans. Il faut donc le renouveler à ces échéances. (Mon conseil : prenez-y vous à l’avance)

Comment obtenir votre autorisation de travail (EAD)

La procédure pour obtenir votre autorisation de travail n’est pas compliquée en soit, mais les délais sont longs :

  • Vous ne pouvez postuler à l’EAD qu’une fois arrivé sur le territoire américain. Donc impossible de s’y prendre en avance.
  • L’USCIS s’engage à vous donner une réponse entre 60 et 90 jours à partir de la réception de votre dossier.
  • En pratique, vous recevez votre EAD en 4 ou 5 mois.

Pour demander votre autorisation de travail, vous devez construire un dossier contenant les éléments suivants :

  • Le formulaire I-765
  • La copie de votre passeport et celle de votre conjoint
  • La copie de votre visa et celle de votre conjoint
  • Votre certificat de mariage
  • 2 photos d’identité

Vous devez ensuite l’envoyer à l’USCIS par voie électronique ou voie postale.

Le tarif de l’administration est de $410 et de $85 de « biometric fees », soit un prix total de $495.

Personnellement, je vous recommande de passer par un avocat d’immigration pour les démarches. C’est un sujet assez technique et la moindre erreur dans votre dossier peut nécessiter des allers-retours entre avec l’administration et vous faire perdre plusieurs mois.

Or ne pas travailler pendant plusieurs mois, dans un nouveau pays où vous n’êtes pas encore très établi, peut vraiment vous saper le moral. Mieux vaut être actif le plus rapidement possible ! (Enfin c’est mon opinion).

Essayez de demander à l’employeur de votre conjoint si l’avocat mandaté pour s’occuper de son visa (et du vôtre par la même occasion) pourra aussi s’occuper de votre EAD. C’est assez courant de procéder de cette façon.

Vous êtes conjoint(e) d’expatrié et cherchez un emploi aux US ? Inscrivez-vous à mon cours gratuit et recevez mes meilleurs conseils.

Comment trouver un emploi si vous êtes conjoint d’expatrié

La principale erreur des expatriés qui suivent leur conjoint aux Etats-Unis est d’attendre de recevoir l’autorisation de travail pour commencer leurs recherches d’emploi.

Vos recherches vous prendront facilement plusieurs mois, même si vous êtes aguerri à l’exercice et que vous avez un beau CV.

Voilà les principales difficultés rencontrées par les conjoints d’expatriés :

  • Vous ne savez pas vraiment à quel type d’offres postuler ou qui peut être intéressé par votre profil
  • Votre CV ne met pas suffisamment en valeur les compétences recherchées par le marché US
  • Votre réseau professionnel est quasi inexistant
  • Vous avez du mal à vous « vendre » pendant les entretiens en anglais

Globalement, vous vous sentez déphasé et ne savez comment commencer.

Rassurez-vous, toutes ces difficultés ont leur solution. La plupart des conjoints d’expatriés finissent par trouver un emploi qui leur correspond, à condition de s’y prendre méthodiquement.

Pour vous mettre dans le bain, suivez ces étapes.

Préparez votre CV américain

Il est capital car c’est ce qui vous permettra d’obtenir des entretiens d’embauche. Le CV américain est bien plus qu’une simple traduction de votre CV français. Il y a beaucoup de différences sur le fond et la forme.

J’explique tout et fournis des modèles de CV dans mon cours gratuit.

Lisez la presse et les blogs américains de votre domaine d’activité

Vous pourrez vous familiariser avec le vocabulaire utilisé et être au courant des tendances importantes.

Allez à des événements professionnels

C’est à faire pendant les 2 premiers mois après votre arrivée car vous avez le temps.

Cela vous permet de rencontrer des professionnels et d’engager la discussion avec eux. Si vous ne savez pas de quoi parler, posez-leur des questions sur l’état du secteur, les nouveautés, etc. De cette façon, vous prenez la température du marché du travail et apprenez à parler en anglais dans votre domaine. Vous trouverez des événements sur Meetup ou sur les sites de réservation d’événements comme Eventbrite.

Préparez bien votre elevator pitch pour savoir vous présenter.

Identifier les entreprises qui embauchent des étrangers

A partir de 2 mois après votre arrivée : votre objectif est maintenant d’obtenir des entretiens d’embauche car vous allez bientôt recevoir votre EAD.

La clef est donc de cibler les entreprises qui emploient déjà des étrangers.

Pourquoi ? La plupart des entreprises n’ont jamais embauché d’étrangers de leur vie. Même si vous avez une autorisation de travail, elles n’ont pas forcément l’habitude de le faire et ont l’impression que ça va être compliqué.

Vos candidatures seront beaucoup mieux accueillies dans des entreprises qui embauchent déjà des étrangers.

Vous avez plusieurs façons de postuler à une entreprise :

  • Premièrement, postuler à leurs offres d’emploi et attendre indéfiniment une réponse (qui ne viendra sans doute jamais car les recruteurs sont submergés par les candidatures).
  • Deuxièmement, utiliser des techniques de réseau simples pour court-circuiter les processus de recrutement traditionnels.

Préparer vos entretiens d’embauche

Un entretien d’embauche réussi est un entretien bien préparé. En vous préparant, vos arguments sont plus clairs et mieux structurés. Ainsi, vous exprimez plus de confiance.

Pour récapituler, vous aurez besoin :

  • D’une stratégie pour cibler les offres d’emploi et les entreprises qui vous correspondent, ainsi que pour bien mettre en avant vos compétences qui font la différence
  • D’un CV adapté au marché US
  • D’identifier les entreprises qui embauchent des étrangers, notamment les Français.
  • De techniques de réseau pour entrer en contact avec les entreprises et obtenir des entretiens
  • D’un elevator pitch qui vous met en valeur

En vérité, on peut considérer que savoir trouver un emploi à l’étranger est une compétence, à laquelle il faut se former.

C’est pourquoi, j’ai créé le programme Employ Me Now. Il contient tous les outils et stratégies indispensables à une recherche d’emploi aux USA. Des dizaines de Français l’ont déjà utilisé pour trouver du travail ici.

Découvrir le programme ici.

Passer d’une autorisation de travail à un visa de travail

C’est possible. Si vous trouvez une entreprise qui accepte de vous sponsoriser un visa de travail, vous pouvez entamer les démarches du visa (comme ci vous n’étiez encore jamais venu aux Etats-Unis). Vous serez alors obligé de repasser par l’ambassade américaine de votre pays d’origine pour le récupérer.

Je connais notamment un couple de Français qui est ainsi arrivé aux US avec Madame qui avait trouvé un emploi et Monsieur qui travaillait avec une EAD. A l’expiration du visa de Madame, ils ont inversé les rôles car l’employeur de Monsieur était d’accord pour lui sponsoriser un visa. Ils sont ainsi restés quelques années de plus.

L’expatriation aux USA pour vos enfants

S’expatrier en couple, c’est bien mais avec vos enfants, c’est mieux !

s'expatrier aux USA avec ces enfants et travailler

De la même manière que le conjoint marié peut recevoir un visa, les enfants non-mariés de moins de 21 ans recevront également un visa (de la même catégorie que le conjoint suiveur).

Ils pourront étudier dans les écoles, lycées et universités américaines. En revanche, ils n’auront pas l’autorisation de travailler.

Leur visa dépend pour eux aussi de celui du titulaire principal. Si ce dernier perd son visa, c’est toute la famille qui doit quitter le territoire américain.

Comment s’occuper en attendant votre autorisation de travail

Si vous ne savez pas comment passer vos journées pendant ces longs mois où vous attendez votre EAD, beaucoup de Français font les choses suivantes :

  • Ils s’engagent dans des associations de Français expatriés aux USA (Voir les associations Accueil New York, Accueil San Francisco, etc.)
  • Ils s’engagent dans des projets caritatifs locaux

Profitez-en pour faire les choses que vous n’avez pas le temps de faire habituellement.


J’espère que cet article vous a été utile. N’hésitez pas à écrire un commentaire si vous avez des questions.

Inscription newsletter pour trouver un travail aux usa

​​A la recherche d'un job ou stage aux USA ?

​Inscrivez-vous pour recevoir mes meilleures stratégies par email

Envie de partir aux US ?

Recevez un cours gratuit par email et apprenez tout sur le CV américain, les visas, et comment trouver des entreprises qui recrutent des Français.

Qui suis-je ?

Qui suis-je ?

Je m'appelle Josselin Petit-Hoang et je vis à New York depuis 6 ans. Je suis arrivé pour une année de césure et j'y suis resté ! Au total, j'ai eu 1 stage, 1 emploi et 5 visas. Je travaille désormais pour une startup où je gère une équipe marketing.

J'ai créé Un Job Pour Alex pour aider plus de personnes à partir vivre aux Etats-Unis. Plus de 6000 personnes se sont inscrites à mon cours gratuit. Le Monde Campus et French Morning en ont aussi déjà parlé ! Lisez toute l'histoire ici.

Bonne lecture et n'hésitez pas à me poser vos questions en commentaire !

6 Comments

  1. Salut Josselin, merci pour l’article. Mon entreprise va peut-être m’envoyer à Miami. Ces infos vont plaire à mon mari qui va peut-être devoir chercher un emploi sur place du coup. Il est dans les médias, j’espère que c’est un secteur qui recrute.

    Reply
    • De rien ! Oui ça recrute pas mal dans les médias !

      Reply
  2. Est-ce qu’il est possible de passer sur une carte verte ensuite pour rester à plus long terme aux US ?

    Reply
    • Hello, ça dépend du type de visa (celui du titulaire principal, pas celui du conjoint suiveur). Dans certains cas comme pour le H1b et le L1, c’est possible de commencer les démarches pour recevoir une carte verte.

      Reply
    • Bonjour Josselin,
      Merci pour cet article très intéressant!
      J’ai cependant une petite question suite à la lecture.
      Si l’on choisit d’attendre son EAD depuis un autre pays dans lequel on occupe un emploi afin de minimiser le temps d’attente sans travail, je comprends qu’il faut effectuer la demande depuis le sol Américain et donc y faire un aller retour. Mais combien de temps faut il y rester avant de pouvoir repartir? Le temps que l’organisme reçoive le dossier? Ou les 60 à 90 jours dont il est question?

      Je te remercie pour ton aide précieuse!

      Amelie

      Reply
      • Hello Amélie, je ne sais pas s’il faut obligatoirement que tu sois sur le sol américain pour faire la demande. Ce dont je suis à peu près sur est qu’il faut que ton conjoint (celui avec le visa de travail) y soit. Je te conseille de demander à un avocat d’immigration qui saura te répondre mieux que moi car ils connaissent mieux les détails et cas particuliers de ce type.

        Reply

Submit a Comment

Your email address will not be published.

trouver un job aux etats unis avec un visa de travail

Recevez un cours par email pour trouver un job aux Etats-Unis

Inscrivez vous pour apprendre les techniques qu'utilisent les Français pour partir aux Etats-Unis.

Inscription réussie ! Consultez votre boite mail pour un premier bonus !

Share This

​​A la recherche d'un employeur aux USA ?