Visa de travail H-1b : le guide complet (2019)

by | 45 comments

Envie de partir aux Etats-Unis pour y travailler ?

Alors vous devez absolument connaître le visa de travail H-1B ! Que vous soyez un novice ou un expert des visas de travail américains, ce visa est incontournable.

Le visa H-1B a été créé pour permettre aux entreprises américaines de recruter des étrangers à haut niveau de compétences.

Si vous êtes titulaire d’un diplôme de Licence, Master ou Doctorat, alors c’est un visa de travail que vous pouvez obtenir pour travailler aux Etats-Unis !

Il est très connu car c’est la porte d’entrée classique pour immigrer aux Etats-Unis et ensuite obtenir la Green Card.

Vous êtes à la recherche d’un emploi aux Etats-Unis ? Répondez au quiz pour savoir à quels visas vous êtes éligible !

Le H-1B : un visa clef pour les Etats-Unis

Si le visa H-1B est si répandu, c’est parce que c’est souvent l’unique façon pour les entreprises américaines d’embaucher des talents de l’étranger.

Même si le visa J1 est plus facile à obtenir, il est conçu pour les stages et emplois courts. Au contraire, le H-1b est utilisé pour les entreprises qui veulent recruter dans la durée.

Par exemple, beaucoup entreprises tech de la Silicon Valley, un secteur qui m’est cher, souhaitent embaucher des ingénieurs à l’étranger.

Quand on sait que la moitié des entreprises privées valorisées à plus de $1 milliard ont été fondées par au moins un immigrant, on comprend l’enjeu pour les entreprises américaines de recruter des talents à l’étranger.

Par exemple, 15% des employés de Facebook était sous visa H1b en 2016.

Ce graph montre les entreprises américaines qui emploient le plus de personnes avec visa H1b :

Nombre de visa H1b dans les entreprises américaines
Source: Reuters analysis of Labor department filings.

Le visa H-1B a donc un gros impact sur l’économie américaine !

Qui est éligible au visa H-1B

Les conditions d’éligibilité sont simples :

  • Vous devez être diplômé de l’enseignement supérieur et avoir au moins un diplôme d’un niveau Licence, soit Bac +3 minimum
  • Vous devez être embauché pour un emploi qualifié qui requiert l’embauche d’un employé diplômé d’une Licence au minimum
  • Votre employeur doit vous payer le salaire moyen en vigueur pour ce type de job (c’est pour éviter que les entreprises utilisent ce visa pour employer de la main d’oeuvre qualifiée pas cher)

En gros, si vous êtes au minimum Bac +3 et que vous trouvez un emploi dont le niveau correspond à votre diplôme, alors vous êtes éligible.

Par exemple, vous ne pouvez pas être titulaire d’un Master et être employé pour un emploi sans qualification requise.

Je précise : vous ne pouvez pas obtenir un visa H1B sans un employeur sponsor. C’est grâce à ce dernier que vous pourrez effectuer les démarches et obtenir le visa.

Tous les secteurs d’activité peuvent embaucher des personnes sous H1B (et pas seulement la tech ou les sciences comme certaines rumeurs le laissent entendre).

Finalement, si vous n’êtes pas éligible au visa H1b, sachez qu’il existe de nombreuses autres façons de partir vivre aux USA.

Les caractéristiques du visa H-1B

Une durée de 6 ans

Le visa de travail H-1B a une durée de validité de 3 ans, renouvelable une fois. Au total, vous pouvez donc rester aux Etats-Unis 6 ans avec ce visa.

La limite des 6 ans inclut les périodes passées avec des employeurs passés.

Par exemple : si vous avez fait 2 ans avec un employeur A, puis fait un nouveau H-1B avec un employeur B, alors vous ne pourrez faire que 4 ans avec ce dernier.

Vous souhaitez rester au US jusqu’à la fin de vos jours ? Beaucoup d’employés sous H-1B entament le processus de Green Card avec leur employeur ce qui leur permet de rester légalement aux USA jusqu’à ce que le processus aboutisse (plus de détails ci-dessous), même si ça dépasse la limite des 6 ans mais dans la limite maximale de 10 ans.

Possibilité de changer d’employeur

Votre visa de travail H-1B est dépendant de la relation salariale avec votre employeur : si vous perdez votre emploi, vous perdez votre visa.

Cela dit, vous pouvez relativement trouver un nouveau job et transférer votre H1B à ce nouvel employeur (plus de détails ci-dessous).

Egalement intéressant :

NB 1 : Vous pouvez travailler pour plusieurs employeurs en parallèle mais il vous faut un visa H-1B par employeur.

NB 2 : Il est possible d’obtenir le visa même si l’emploi n’est pas à plein temps.

Une période de grâce de 60 jours

Depuis le 17 janvier 2017, les détenteurs de H-1B qui perdent leur emploi ont 60 jours pour retrouver un emploi ou changer de visa sous peine de devoir quitter le pays.

Si vous êtes déjà engagé dans le processus d’obtention de la green card, vous avez aussi le droit de rester aux Etats-Unis avec votre H-1B.

La Green Card en ligne de mire

Otenir une green card a partir d'un h1b

La Green Card, ou carte de résident permanent, est le graal recherché par beaucoup d’étrangers qui vivent aux Etats-Unis. Lorsque vous en êtes le détenteur, vous être FREE comme un Américain.

Enfin j’exagère un peu : vous ne pouvez pas voter et ils peuvent toujours vous mettre dehors à (presque) n’importe quel moment.

Par free, je veux dire que vous pouvez changer d’employeur à tout moment et créer votre boîte. Vous n’êtes pas pieds et mains liés à votre employeur comme avec la plupart des autres visas de travail.

Le visa H-1B est un des quelques visas qui vous autorisent à postuler à la Green Card en parallèle. Ce processus qui peut prendre de 1 à 3 ans pour les Français est initié par votre employeur pendant que vous êtes détenteur du H-1B.

Le quota des 85 000 et la fameuse loterie

Ouverture des inscriptions en avril

Chaque année, le gouvernement américain, via son service d’immigration appelée USCIS, commence à accepter les dossiers le premier jour ouvré d’avril pour des emplois qui peuvent débuter le premier jour de l’année fiscale, c’est à dire le 1er octobre.

Par exemple, en 2017, les inscriptions ont ouvert le 3 avril pour les emplois qui commençaient le 1er octobre.

Le quota annuel : késako ?

Chaque année, 85 000 visas H-1B sont alloués aux étrangers. Parmi ceux-ci, 20 000 sont réservés aux étrangers titulaires d’un diplôme Master obtenu d’une université américaine (appelée Advanced Degree Exemption).

Pour les autres, il y a 65 000 visas disponibles.

Si un titulaire d’un Master n’est pas sélectionné dans les 20 000, il retombe dans le quota des 65 000. Clairement, si vous avez un Master américain, vous avez plus de chance d’être sélectionné !

De plus, en vertu d’accords avec le Chili et Singapour, 6 800 des 65 000 visas sont donnés en priorité aux ressortissants de ces pays.

La loterie

Je l’appelle aussi The Infamous Lottery. Pourquoi ?

Pace que 85 000 visas H-1B alloués par an, ça peut vous sembler beaucoup !

Mais en vérité, comme le visa H-1B est très demandé par les entreprises, les demandes dépassent de loin les 85 000 visas disponibles chaque année. Une fois les quotas dépassés debut avril, les inscriptions se ferment pour le reste de l’année.

Quelques chiffres pour illustrer :

  • En avril 2017, 199 000 dossiers ont été reçus dans les 4 premiers jours.
  • En avril 2018, l’administration a reçu 190 000 demandes dans les 6 premiers jours.

L’USCIS procède alors à une loterie pendant laquelle les 85 000 demandeurs sont tirés au sort.

Officiellement, tous les demandeurs ont les mêmes chances d’être selectionnés, mais dans les faits, le processus de sélection est une vraie boite noire. Difficile de savoir comment ça se passe vraiment !

Personnellement, j’en ai fait les frais deux années de suite. En 2014 et 2015, je n’ai pas été sélectionné.

Voilà un graph qui montre le nombre de demandes comparé aux quotas annuels :

Nombre visas de travail H1n par an quota et demandes

Source : U.S. Chamber Of Commerce

DONC :

Si vous ne postulez pas au visa début avril, vous avez aucune chance d’obtenir le H-1B.

Les entreprises, par le biais de leurs avocats d’immigration, envoient toutes leurs dossiers la première semaine d’avril.

Les dossiers arrivent par milliers par camion car toutes les entreprises veulent être sûres que leurs dossier arrivent avant que les inscriptions ferment.

On parle de camions transportant tous 15 000 dossiers qui arrivent les uns à la suite des autres au centre USCIS. Assez impressionnant :

permis travail H1b emploi usa

Nouveauté 2019 :

L’USCIS a annoncé en janvier 2019 de nouvelles règles pour la lotterie dans le but de favoriser les détenteurs d’un diplôme Master américain.

Jusqu’à 2018, la règle était que les personnes qui possèdent un diplôme Master américain passaient en premier dans le quota des 20 000. Si certaines n’étaient pas sélectionnées dans le cadre de ce quota (par exemple s’il y a plus de 20 000 personnes qui postulent), elles retombaient dans le quota général de 65 000.

A partir du tirage d’avril 2019, le processus s’inverse. Il se passe comme suit :

  1. Tous les postulants, y compris les détenteurs d’un Master américain, sont tirés au sort dans le quota général des 65 000.
  2. Les titulaires d’un Master américain qui n’ont pas été tirés au sort lors du premier tirage retombent dans le quota des 20 000 et peuvent être sélectionnés à nouveau par ce biais.

Avec cette méthode, il y a donc plus de postulants qui se retrouvent dans le tirage au sort initial (où il y a 65 000 places) car tous les détenteurs de Master US y sont également.

Si vous êtes français, belge, ou suisse et n’avez pas de Master américain, vous êtes désavantagé !

L’administration américaine espère ainsi augmenter de 16%, soit 5 340 personnes, le nombre de visas pour les titulaires de diplômes Master américains.

Votre salut : les employeurs exemptés du quota

Il y a quelques chanceux qui échappent au diktat du quota :

Les universités, les laboratoires de recherche universitaires à buts non-lucratifs et gouvernementaux ne sont pas soumis à cette limite. Ces employeurs peuvent donc embaucher des étrangers à foison et les sponsoriser.

Je pense que ces jobs sont assez rares car j’ai rencontré qu’une seule personne qui avait un H1B exempté du quota.

Comment obtenir le visa H-1B

Les démarches

Tout d’abord, je veux insister sur le fait qu’il vous faut un employeur qui accepte de vous sponsoriser. Vous ne pouvez pas postuler au visa vous-même, sans employeur.

Il faut donc commencer par trouver un emploi !

Comme pour la plupart des visas de travail US, la paperasse est complexe. Toutes les personnes que je connais qui on un H1B sont passées par un avocat d’immigration.

Le plus souvent, votre employeur vous mettra à disposition son avocat d’immigration. Mais j’ai déjà une amie qui a dû en trouver un toute seule car son employeur ne prenait pas en charge les démarches (et ça lui a coûté cher, mais bon, quand on aime on ne compte pas !)

L’avocat s’occupera de monter votre dossier en février et mars pour être prêt pour le 1er avril. Il demandera à vous et à votre employeur de lui fournir certains documents comme votre diplôme, des détails sur vos expériences passées, etc.

Voilà un des formulaires à remplir (de la paperasse administrative bien corsée) :

Exemple formulaire pour obtention H1B

Au final, vu que l’avocat s’occupe de tout, c’est plus facile que lorsque vous faîtes un visa J-1 tout seul. Pour mes dossiers H-1B, j’avais juste dû signer en bas des pages les feuilles que l’avocat m’avait mises sous mes yeux.

Le jour J, il enverra votre dossier à l’USCIS par FEDEX ou UPS avec tous les documents nécessaires.

Les délais

Si vous postulez début avril, la loi fait que vous ne pouvez pas commencer à travailler avant le 1er octobre de cette même année. Ca fait donc déjà un délai de 6 mois au minimum !

Maintenant, il s’avère que l’administration Trump a renforcé ses contrôles et le nombre de Requests for Additonal Evidence, c’est à dire les demandes de documents complémentaires pour valider le dossier, a explosé.

Ces allers-retours entre votre avocat et l’administration ralentissent considérablement le processus et peut allonger les délais de quelques mois.

Vous recevez généralement la réponse de votre sélection à la loterie en mai ou juin. Cela dit, vous pouvez payer un premium processing fee pour obtenir la réponse en 15 jours. Si vous êtes sélectionné, le plus dur est passé, vous n’avez plus qu’à attendre Octobre pour recevoir votre visa.

Astuce : Généralement, vous pouvez couvrir la période d’attente du visa H-1B avec un visa J-1.

Maintenant, si vous voulez postuler le 1er avril, ça signifie que vous devez commencer votre dossier au plus tard en mars.

Donc prenez-y vous en avance pour votre recherche d’emploi. Même si une recherche efficace peut ne prendre que deux mois, elle peut être plus longue pour certains, notamment pour trouver des offres d’emploi !

Les coûts

Au total, le prix du visa H1b varie entre $3,000 et $10,000. Généralement, c’est l’entreprise qui paie ces frais.

Cout frais et prix du visa h1b

Source: USCIS

Vous êtes à la recherche d’un emploi aux Etats-Unis ? Répondez au quiz pour savoir à quels visas vous êtes éligible !

Comment transférer son visa H-1B

Un des gros avantages du H1B est la possibilité de le transférer à un autre employeur. Autrement dit, vous pouvez bosser pour une autre entreprise sans repasser par l’étape loterie.

Dans le jargon des visas, ça s’appelle “un transfert de visa H-1B” mais en réalité, il ne s’agit en rien d’un transfert. Il n’y a rien qui est transféré de l’employeur A à l’employeur B, mis à part vous-même.

Vous n’avez pas besoin de la permission de l’employeur A. D’ailleurs, ce dernier peut ne même pas être au courant de la démarche.

Exempté du quota

Les détenteurs de visa H-1B ne sont pas soumis au quota s’ils :

  • renouvellent ou étendent la durée de validité de leur visa
  • transfèrent leur visa à un autre employeur
  • soumettent un nouveau dossier H-1B pour occuper un second emploi (#toujoursplus)

Donc vous pouvez changer d’employeur à n’importe quel moment, pas seulement en avril.

Les démarches

Lors d’un transfert, c’est un nouveau dossier H-1B qui est envoyé à l’USCIS.  Votre avocat d’immigration vous aidera à monter votre dossier et à rassembler les documents nécessaires (fiches de paie, formulaire H-1B, passeport, etc.)

Lors de la réception du dossier par l’USCIS, ce dernier enverra à votre nouvel employeur un récépissé qui vous permettra de commencer votre emploi à partir de la réception de celui-ci.

Au final, votre dossier prend environ 6 mois à se régulariser. Tout dépend de la charge de travail de l’administration américaine.

Vous pouvez accélérer le processus en payant un premium processing qui réduit le délai de régularisation à 15 jours.

Dans le cas où vous êtes arrivé aux US avec un visa H1B qui n’est pas soumis au quota, vous avez deux options lors du transfert :

  • Vous transférez sans problème à un nouvel employeur qui n’est lui aussi pas soumis au quota
  • Vous transférer à un employeur qui est soumis au quota. Dans ce cas, il faudra que vous passiez par la loterie et soyez sélectionné.

Pour votre famille

Votre conjoint(e) et vos enfants de moins de 21 ans peuvent vous suivre aux Etats-Unis et bénéficient du visa H-4.

Si vous êtes en processus de Green Card, votre conjoint(e) pourra alors recevoir une autorisation de travail. Cela dit, cette autorisation mise en place par l’administration Obama est actuellement remise en cause par celle de Trump. Affaire à suivre.

En conclusion

Le visa H-1B est un visa de travail convoité car il a beaucoup d’avantages : il dure 6 ans, il permet de changer d’employeur relativement facilement et il vous permet de postuler à la Green Card.

Je connais beaucoup de Français qui vivent aux Etats-Unis avec ce visa.

Souvent, ce visa est l’unique option qu’à une entreprise américaine pour vous embaucher à long terme. Donc si vous avez l’opportunité, ça vaut vraiment le coût de le tenter !

Cela dit, si vous trouvez que le H1b est trop compliqué à obtenir, je vous conseille de regarder le visa E2 qui est une belle alternative.

J’espère que ce guide vous a été utile.

Maintenant, laissez moi un commentaire pour me dire ce que vous en pensez !

Inscription newsletter pour trouver un travail aux usa

​​A la recherche d'un job ou stage aux USA ?

​Inscrivez-vous pour recevoir mes meilleures stratégies par email

Envie de partir aux US ?

Recevez un cours gratuit par email et apprenez tout sur le CV américain, les visas, et comment trouver des entreprises qui recrutent des Français.

Qui suis-je ?

Qui suis-je ?

Je m'appelle Josselin Petit-Hoang et je vis à New York depuis 6 ans. Je suis arrivé pour une année de césure en 2012 et j'y suis resté ! Au total, j'ai eu 1 stage, 1 emploi et 5 visas. Je travaille désormais pour une startup où je gère une équipe marketing. J'ai créé Un Job Pour Alex pour aider plus de personnes à partir vivre aux Etats-Unis. On a déjà parlé de ce projet dans Le Monde Campus et French Morning !

Bonne lecture et n'hésitez pas à me poser vos questions !

trouver un job aux etats unis avec un visa de travail

Recevez un cours par email pour trouver un job aux Etats-Unis

Inscrivez vous pour apprendre les techniques qu'utilisent les Français pour partir aux Etats-Unis.

Inscription réussie ! Consultez votre boite mail pour un premier bonus !

Share This

​​A la recherche d'un employeur aux USA ?