Le guide complet du visa E2 employé pour les Français aux USA (2019)

by | 12 comments

Le visa de travail E-2, officiellement dit Treaty Investor Visa ou plus communément Investor Visa, est un visa assez peu connu par les étrangers qui souhaitent partir travailler aux Etats-Unis. En effet, il est le plus souvent associé aux entrepreneurs ou aux investisseurs du fait de son nom.

En réalité, le visa E2 offre des opportunités très prometteuses pour les personnes à la recherche d’un emploi aux Etats-Unis.

Vous souhaitez partir travailler aux USA  avec un visa ?

Le visa E2 peut être votre porte d’entrée aux Etats-Unis !

C’est le visa que j’ai actuellement et qui me permet de travailler légalement aux USA depuis 2016. Alors que je n’ai ni créé, ni investi dans une entreprise !

Voilà le nombre d’utilisation du visa E2 par an :

Dans ce guide, je vais vous expliquer comment fonctionne le visa E2 pour les employés et comment vous pouvez l’utiliser pour partir vivre aux USA.

A noter que le visa E2 « Treaty Investor Visa » a un petit frère, le visa E1 « Treaty Trader Visa ». Ce dernier fonctionne au détail près comme le visa E2, je n’en parle donc pas explicitement dans l’article. Cela dit, j’y consacre une section plus bas dans ce guide pour expliquer les nuances.

Le visa E-2 pour les employés en bref

A la base, le visa E2, officiellement appelé « Treaty Investor Visa » est un visa de travail américain destiné aux étrangers qui vont investir et créer une entreprise aux Etats-Unis.

La logique de l’administration américaine est la suivante : vous créez un business aux USA grâce auquel vous allez créer de la valeur et embaucher des Américains, alors on vous donne un visa.

Et ces entrepreneurs ont la possibilité d’embaucher des ressortissants de leur pays d’origine pour les aider à développer leur business.

(C’est là que ça devient intéressant !)

Ces employés recevront alors le visa E2 employé essentiel. Il est accordé généralement pour 5 ans et est renouvelable indéfiniment.

La condition ? Il faut que ces employés occupent des postes à responsabilités ou nécessitent des compétences spéciales.

Il s’agit d’un visa dit non-immigrant, c’est-à-dire qu’il ne donne a priori pas accès à la Green Card directement.

De plus, le visa E2 permet à votre conjoint(e) et à vos enfants de moins de 21 ans de vous suivre aux USA. Votre conjoint(e) pourra recevoir une autorisation de travail.

Exemple : Un entrepreneur français qui a créé une marque de prêt-à-porter en France souhaite s’implanter aux USA. Il obtient alors un visa E2, s’expatrie et crée une filiale à New York. Il peut alors embaucher des Français pour l’aider dans le développement de sa marque aux Etats-Unis.

Ces employés, ça pourrait être vous !

Les conditions d’obtention du visa E2 pour l’investisseur

L’objectif de ce guide est de parler du visa E2 pour les employés (par opposition à celui accordé aux investisseurs/entrepreneurs). Je n’irai donc pas dans les moindres détails pour le visa E2 accordé aux investisseurs.

Cela dit, il faut savoir que le visa E2 pour les employés dépend du visa E2 détenu par les investisseurs. Il est donc important de comprendre, même sommairement, son fonctionnement.

Remarque : on parle du visa E2 pour les investisseurs car le nom officiel du visa est « Treaty Investor Visa » mais ce nom peut être trompeur. Il ne faut pas s’imaginer que ce sont des banquiers en costumes cravate à Wall Street qui reçoivent ces visas. En réalité, ce sont le plus souvent des entrepreneurs et fondateurs d’entreprises.

Pour que l’investisseur soit éligible au visa E2, il faut :

  • Être ressortissant d’un pays qui a signé un traité de commerce avec les USA. Vous pouvez consulter la liste de ces pays ici. La France a signé un traité en 1960 ce qui fait de nous un des plus anciens partenaires des Etats-Unis. Pour comparaison, Israel a signé un traité similaire en 2019 !
  • Avoir investi un montant dit substantiel dans l’entreprise (au moins $50 000, mais plutôt autour de $100 000)
  • Venir aux USA dans le but de diriger et développer l’entreprise
  • Avoir une activité qui n’est pas marginale, c’est-à-dire que l’entreprise génère plus de revenus que ceux nécessaires aux salaires de l’investisseur et sa famille (bref il faut que ça génère du $$$).
Voilà le début de la liste des pays qui ont signé un traité de commerce avec les USA

Il y a 2 cas de figure pour lesquels une personne peut recevoir un visa E2 investisseur :

Cas 1 : Une entreprise étrangère envoie un employé ouvrir une filiale aux Etats-Unis.

  • Pour être éligible au visa E2, il faut que les propriétaires de l’entreprise possèdent au moins 50% des parts de l’entreprise et soient de la même nationalité que l’employé.
  • Exemple : Le propriétaire français d’un vignoble bordelais veut commercialiser ses produits aux USA. Elle envoie son meilleur commercial, français aussi, ouvrir la filiale à New York.

Cas 2 : Un entrepreneur étranger veut créer ou racheter une entreprise aux Etats-Unis.

  • Pour être éligible au visa E2, l’entrepreneur doit posséder au moins la moitié des parts de l’entreprise.
  • Exemple : un Français souhaite monter une start-up dans la Silicon Valley.

Les conditions d’obtention du visa E2 pour l’employé

Les investisseurs qui ont reçu le visa E2, parce qu’ils développent leur entreprise aux Etats-Unis, peuvent embaucher des personnes pour les aider dans leur tâche. Ces employés recevront alors le « visa E2 employé essentiel » (ou Visa E2 essential employee en anglais).

Voilà les critères pour obtenir le visa :

  • Vous devez être de même nationalité que l’investisseur du visa E2 principal
  • Vous êtes embauché pour occuper un poste de cadre ou un poste qui nécessite des compétences particulières.

Qu’est-ce qu’un poste de cadre ?

C’est un poste à caractère « executive or supervisory », c’est-à-dire que vous avez le contrôle et la responsabilité de l’entreprise ou d’une partie de celle-ci. En clair, vous êtes un haut cadre.

Qu’est-ce qu’un poste avec des compétences particulières ?

La documentation officielle indique qu’il faut que vous prouviez un degré d’expertise élevé indispensable au fonctionnement de l’entreprise. Vous pouvez le justifier en montrant :

  • Un salaire élevé
  • Qu’aucun autre employé américain ne puisse faire le job.
  • Que vous avez une forte compétence dans un domaine.

Etant donné les situations uniques à chaque dossier, les critères d’acceptation ne sont pas clairement définis par l’administration américaine. La décision sera prise par l’ambassade à la discrétion de l’agent consulaire.

Cela signifie-t-il qu’il faut être un génie pour avoir ce visa ?

Non !

Pas besoin de s’appeler Einstein pour avoir un E2

Je connais moi-même beaucoup de personnes qui ont reçu ce visa. Pour autant, leurs parcours n’avaient rien d’extraordinaires (loin de moi l’idée de dire qu’ils faisaient du mauvais boulot, hein !)

J’ai moi-même obtenu ce visa 2 ans après mon diplôme et pour un travail qui aurait clairement pu être fait par un Américain.

En réalité, il est assez simple de montrer que vous êtes indispensable à votre entreprise, même si vous êtes en début de carrière. Il suffit d’avoir l’aide d’un avocat d’immigration qui sait bien ficeler ce genre de dossier (j’en parle plus bas).

Trouvez les visas de travail qui correspondent à votre situation : testez votre éligibilité aux visas.

Les avantages du visa E2 employé

Le visa E2 employé comporte bien des avantages :

  • Valable 5 ans. Cette durée peut varier en fonction des entreprises, mais généralement, la durée est de 5 ans pour les entreprises françaises.
  • Renouvelable indéfiniment. Du moment que l’entreprise tourne et respecte les conditions, le visa est renouvelé.
  • Pas de quota. Il n’y a pas de limite en nombre de visas alloués annuellement contrairement au visa H-1B.
  • Possible de le recevoir toute l’année. Vous pouvez présenter votre dossier à l’ambassade à tout moment de l’année, contrairement au visa H1b.
  • Votre famille vous suit. Votre conjoint(e) et enfants reçoivent également des visas pour vous suivre aux USA (voir détails plus bas).
  • Vous voyagez sans problème. Vous pouvez entrer et sortir du territoire américain quand bon vous semble.
  • Valide pour les filiales et entreprises mères. Vous pouvez également travailler pour les entreprises qui font partie du même groupe que votre premier employeur si jamais vous changer de poste.

Les inconvénients du visa E2 employé

Le visa E2 employé comporte aussi des désavantages :

  • Lié à l’entreprise. Votre visa vous astreint à travailler pour votre employeur. Si vous démissionnez ou être mis dehors, vous perdez votre visa et devez rentrer en France.
  • Dépendant de la santé de l’entreprise. Si vous entreprise va mal et met la clef sous la porte, vous perdez votre visa également.
  • Pas de carte verte. Il n’y a pas de possibilité directe pour enchainer sur une Green Card à la suite de ce visa.

Vous « mourrez d’amour enchainé » à votre entreprise comme le feu Johnny Hallyday

Comment obtenir le visa E2 employé

Les formalités pour obtenir un visa E2 employé peuvent paraître complexes car il y a beaucoup de critères à respecter. Mais un avocat d’immigration sera forcément mandaté par votre employeur pour qu’il prépare votre dossier car un novice ne pourrait pas le faire.

Dans mon cas, l’avocat m’a présenté mon dossier préparé et j’ai juste eu besoin de signer quelques documents. Ce fut plus simple que de postuler à un visa J1.

Voilà les étapes que vous allez suivre :

Etape 1 : Vous trouvez une entreprise qui vous recrute

C’est clairement l’étape la plus difficile pour vous. Car il faut que vous trouviez une entreprise dont le gérant soit titulaire d’un visa E2 et qui soit de la même nationalité que vous. Autant vous dire que ça ne court par les rues.

Cette entreprise deviendra le sponsor de votre visa.

Si vous voulez apprendre comment les trouver, je partage mes conseils sur la recherche d’emploi aux USA dans ce cours gratuit.

Etape 2 : L’avocat d’immigration prépare votre dossier et vous le signez

Votre employeur choisira un avocat américain spécialisé en immigration pour préparer votre dossier. Il pondra un dossier épais comme une demi-ramette de papier. Vous devrez signer certains documents (pour donner l’illusion que c’est vous qui l’aviez préparé même si personne n’est dupe).

(N’oubliez pas de bien relire la lettre qu’a écrit l’entreprise pour motiver votre recrutement, on parle rarement de vous dans des termes aussi élogieux, voire pompeux. Votre égo vous en remerciera.)

Il y a 2 pages A4, police 11, interligne 1 de termes élogieux comme ça.

Etape 3 : L’avocat envoie le dossier à l’ambassade

L’avocat paie les frais du visa E2 employé et envoie le dossier à l’ambassade de votre pays d’origine. Donc si vous êtes français, le dossier est envoyé à l’ambassade américaine à Paris.

Etape 4 : Vous êtes convoqué à l’ambassade

Une fois le dossier traité par l’ambassade et sous réserve de son acceptation, vous êtes convoqué à l’ambassade. Vous devrez alors prendre rendez-vous sur le site, remplir le DS 160, et vous rendre à l’ambassade pour un entretien de 15 minutes avec un officier consulaire.

ambassade des états unis en france pour recevoir visa

L’ambassade américaine à Paris (image déjà sur le serveur, cherchez « ambassade »)

Le rendez-vous à l’ambassade est grosso modo le même que pour les autres visas, je les ai déjà expliquées ici.

C’est à ce moment que l’officier consulaire prendra la décision finale de vous accorder votre visa.

Etape 5 : Vous recevez votre visa

Si votre visa est accepté, vous recevrez votre visa dans votre passeport (que vous avez laissé à l’ambassade pendant votre rendez-vous) par la poste quelques jours après votre rendez-vous.

Les délais d’obtention du visa E2 employé

Le visa E2 employé est un visa qui nécessite un dossier plutôt lourd et des étapes de validation en ambassade. Son obtention prend donc plusieurs mois.

  • Préparation du dossier : L’avocat prend environ 1 mois pour préparer votre dossier.
  • Traitement du dossier en ambassade : entre 1 et 2 mois, tout dépend de la file d’attente à l’ambassade. Ça peut monter jusqu’à 6 mois !
  • Rendez-vous et réception du visa : 1 semaine.

En clair : il faut donc environ 3 mois pour recevoir le visa.

Cela dit, la procédure peut être accélérée avec le premium processing. Moyennant le paiement d’un prix de $1410, votre dossier sera traité en 15 jours par l’ambassade.

Le prix du visa E2 employé

Les coûts du visa E2 varient principalement en fonction du coût de l’avocat et de si vous choisissez le premium processing.

Voilà le détail des prix :

  • Basic filing fee (formulaire I-129) : $460
  • Rendez-vous à l’ambassade : $205
  • Biometric service fee : $85
  • Premium processing : $1410 (optionnel)
  • Avocat : entre $3 000 et $6 000.

Donc un total entre $3 750 et $8 160.

Rassurez-vous, c’est votre employeur qui paiera tout ces frais. Sinon, il y a de quoi se poser des questions sur le sérieux de celui-ci.

Pour votre conjoint(e) et votre famille

Si vous êtes marié(e), votre conjoint(e) et vos enfants de moins de 21 ans pourront vous suivre dans votre aventure américaine. Ils recevront aussi le visa E2.

Les USA ne reconnaissent pas le PACS par contre.

Votre mari ou femme pourra travailler si il ou elle postule à l’EAD (Employment Authorization Document) une fois sur le territoire américain. La démarche prend environ 3 mois mais ensuite ils pourront travailler pour n’importe quel employeur.

Carte EAD pour les titulaires du visa J2 aux etats-unis usa

Vos enfants ne peuvent pas travailler mais ils pourront être scolarisé et y faire leurs études supérieures. Après 21 ans, il faut qu’ils trouvent une façon de rester légalement sur le territoire américain par leurs propres moyens sous peine de devoir le quitter.

Comment obtenir une Green Card après un visa E2 employee

Otenir une green card a partir d'un h1b

Une Green Card américaine

Le visa E2 étant qualifié de « non-immigrant visa », il est temporaire et il n’y a pas de possibilité de l’utiliser pour basculer directement sur une Green Card.

Il comporte une « Intent to Depart », ce qui signifie que vous vous engagez à quitter le territoire américain à la fin de votre visa.

Ça peut être problématique si vous souhaitez rester aux USA pour le reste de votre vie sans être pieds et mains liés à votre employeur.

Maintenant, ça ne veut pas dire qu’il n’existe pas de solutions.

Premièrement, il faut que vous transformiez votre « non-immigrant visa » en un « immigrant visa » grâce à une procédure appelé un « adjustment of status »

Deuxièmement, si vous souhaitez obtenir une carte verte, il va falloir trouver des raisons pour vous rendre éligible à celle-ci (qui n’est pas la possession d’un visa E2).

Il y a 4 façons pour passer sur une Green Card :

  • Le visa EB-5 : si vous investissez 1 million de $$, vous pourrez recevoir ce visa qui vous donnera droit à une Green Card. Pas vraiment la solution grand public.
  • Votre employeur sponsorise votre Green Card: votre employeur, via son avocat d’immigration, vous embarque dans une procédure où vous pourrez recevoir votre green card après 1-2 ans.
  • Vous avez des compétences extraordinaires : si vous êtes artistes, athlète de haut niveau, businessman, scientifique et que vous êtes dans le top 1% de votre profession, alors vous êtes potentiellement éligible à la Green Card.
  • Vous vous marriez. (avec un(e) Américain(e) bien sûr).

Clairement, le chemin n’est pas simple. Mais comme toujours pour les USA, avec de la volonté, on peut y arriver !

Dans tous les cas, il est nécessaire de se tourner vers un avocat d’immigration pour vous aider.

3 exemples de Français qui travaillent avec un visa E2 aux USA

Moi-même employé dans une startup : Mon employeur, Adore Me, est possédé par des actionnaires en majorité français. Le fondateur de l’entreprise possédant un visa E2, j’ai pu bénéficier d’un visa E2 employé. Au moment où j’ai reçu le visa, j’avais un poste de junior dans une équipe marketing. Pas vraiment un poste de cadre ni un poste nécessitant des compétences extraordinaires.

Un ami pâtissier de talent : Un de mes meilleurs amis new yorkais est un breton. Après être passé par un Bac professionnel et cumulé une dizaine d’années d’expérience, il a été recruté par une chaine de salons de thé / pâtisserie française, Maman Bakery. Il s’occupe de toute la production de pâtisseries. C’est sa compétence dans un savoir-faire français (et inexistant chez les Américains) qui lui a permis d’obtenir son visa E2 employé.

Maman Bakery à New York

Mon ami Aymeric qui a ouvert la filiale d’une entreprise française : Il travaille pour Stilog, une entreprise dans la tech déjà bien implantée en France. Il a été envoyé par son entreprise pour ouvrir la filiale à New York et pour développer les ventes sur le marché américain. Il a donc reçu un visa E2.

J’espère que ces exemples illustrent bien l’utilisation de ce visa. Si vous voulez nous rejoindre aux US, il faut bien comprendre par où commencer vos recherches d’emploi.

Quelles sont les différences entre les visas E2 et E1 ?

Le visa E2 a un petit frère qui est le visa E1. Aussi appelé le « Treaty Trader Visa », il s’applique aux étrangers qui gèrent des entreprises qui sont impliqués dans des échanges commerciaux (de biens ou de services) entre les USA et leur pays d’origine.

Il est moins fréquent que le visa E2.

Pour être éligible, il faut :

  • Être un ressortissant d’un pays ayant signé un traité de commerce avec les USA
  • Que plus de 50% des échanges commerciaux de l’entreprise se fassent entre le pays d’origine et les Etats-Unis.
  • Avoir un volume d’affaires conséquent.

Exemple : une entreprise qui vent majoritairement des services touristiques sur le territoire US à des Français pourraient être éligible.

Maintenant, les conditions d’obtention du visa E1 pour les employés et ses caractéristiques sont identiques au visa E2 employee. Rien ne change à ce niveau.

Quelles différences entre les visas E2 et H1b ?

Les 2 visas ont leur forces et faiblesses.

Entre Novembre 2017 et Octobre 2018, 3192 visas E2 ont été accordés à des Français contre 1347 visas H1b.

Donc même si le visa H1b est le plus connu, le visa E2 reste plus utilisé.

Comme expliqué dans mon guide dédié , le visa H1b a ses forces :

Toutes les entreprises peuvent faire des visas H1b. Toutes les entreprises basées aux USA peuvent sponsoriser un visa H1b à leurs employés étrangers. Il n’y a pas les contraintes d’investissement et de nationalité imposées au visa E2.

Accès direct à la Green Card. Le visa H1b est qualifié « d’immigrant visa ». C’est donc une rampe de lancement vers la carte verte, contrairement au visa E2.

Mais aussi ses faiblesses :

Nécessité d’un diplôme Bachelor. Seuls les détenteurs d’un diplôme de Bachelor, c’est-à-dire Bac+4 sont éligibles au H1b. Pour le visa E2, il suffit juste d’avoir une grosse compétence pour être éligible.

Les quotas. Le visa H1b est soumis à un quota annuel de 85 000. Ils sont souvent épuisés immédiatement après leur ouverture en avril de chaque année. Vu qu’il y a toujours plus de demandes que le quota alloué, un tirage au sort est mis en place. Vous n’êtes donc pas garanti d’être sélectionné.

Nombre visas de travail H1n par an quota et demandes

Sachez qu’il existe aussi de nombreux autres visas de travail en plus du E2 et H1b.

Le visa E2 employé sous l’ère Trump

Trump a fait beaucoup parler de lui, notamment avec ses mesures chocs pour limiter l’immigration, qu’elle soit légale ou illégale.

Est-ce seulement des paroles ou il y a eu un changement sur le terrain ?

Tout d’abord, la législation entourant le visa E2 n’a pas été changée. Les règles sont donc les mêmes.

Mais on peut toutefois observer un changement de l’application de ces règles par les fonctionnaires américains.

En effet, le nombre de visas E2 refusés a augmenté car les autorités américaines sont plus regardantes sur le caractère dit spécialisé et essentiel de vos compétences.

Un exemple concret :

  • J’ai obtenu un visa E2 employé pour un poste en marketing digital, sous l’ère Obama. Je n’ai pas eu de problème.
  • Quand je suis passé manager, j’ai recruté une Française pour occuper mon ancien poste de junior. On était passé à l’ère Trump. Pour le même poste, avec le même avocat d’immigration, avec un dossier similaire, son visa a été refusée en ambassade sous prétexte qu’un Américain pouvait faire son job. Finalement, nous avons modifié le dossier en accentuant le côté « spécial » de ses compétences et il a été accepté à la 2ème tentative.

En gros : attendez-vous à plus de suspicion en ambassade, préparez un bon dossier.

Comment trouver les entreprises sponsor pour votre visa E2 employé

Bonne question !

Vous touchez en fait le point le plus capital de votre recherche d’emploi aux Etats-Unis. Et pour être franc, il n’y a pas de recette miracle.

Cela dit, il y a des techniques qui sont sacrément efficaces alors que d’autres apportent peu de résultats.

Je partage toutes ces techniques dans mon cours gratuit.

Comment transférer son visa E2 employé

Il n’est pas possible transférer un visa E2 employé.

Si vous souhaitez quitter votre entreprise actuelle et vous faire recruter par une autre, c’est bien évidemment possible mais vous devrez recommencer la procédure d’obtention du visa à partir de 0.

Comment passer du visa J1 au visa E2

Vous êtes nombreux à avoir un visa J1 qui arrive à terme et souhaiter rester aux USA.

Joli le montage, Josselin !

Sachez que le passage du visa J1 intern ou J1 trainee au visa E2 employé est possible. Je connais plusieurs personnes qui l’ont fait.

Je suis moi-même passé d’un visa J1 Intern à un visa E2 au sein de la même entreprise.

En tant que titulaire d’un visa J1, vous êtes soumis à un « Intent to depart ». Cela signifie que vous vous engagez à quitter le territoire US à la fin du visa. Mais vous pouvez facilement faire sauter cette condition avec un bon dossier en disant que l’entreprise a changé d’avis et souhaite vous garder.

C’est également possible de passer sur un visa E2 avec une autre entreprise.

Encore une fois, l’avocat sera votre meilleur allié pour vous aider dans ces démarches.

J’ai eu l’occasion d’écrire plus en détail les options pour rester aux USA après un visa J1.

Conclusion

Le visa E2 employé est un visa très intéressant pour les Français qui veulent partir travailler aux USA.

Une fois obtenu, il permet de vivre aux Etats-Unis au moins 5 ans, ce qui permet de voir venir les choses.

La grande difficulté est qu’il faut trouver un employeur qui puisse vous sponsoriser ce visa E2.

C’est là que commence votre recherche d’emploi aux USA.

Good luck !

Des questions sur le visa E-2 ? Laissez-les en commentaire et je ferai de mon mieux pour y répondre !

Inscription newsletter pour trouver un travail aux usa

​Inscrivez-vous à ma newsletter

​Et apprenez toutes mes stratégies pour trouver un emploi ou stage aux Etats-Unis

Envie de partir aux US ?

Recevez un cours gratuit par email et apprenez tout sur le CV américain, les visas, et comment trouver des entreprises qui recrutent des Français.

Qui suis-je ?

Qui suis-je ?

Je m'appelle Josselin Petit-Hoang et je vis à New York depuis 6 ans. Je suis arrivé pour une année de césure en 2012 et j'y suis resté ! Au total, j'ai eu 1 stage, 1 emploi et 5 visas. Je travaille désormais pour une startup où je gère une équipe marketing. J'ai créé Un Job Pour Alex pour aider plus de personnes à partir vivre aux Etats-Unis. On a déjà parlé de ce projet dans Le Monde Campus et French Morning !

Bonne lecture et n'hésitez pas à me poser vos questions !

trouver un job aux etats unis avec un visa de travail

Recevez un cours par email pour trouver un job aux Etats-Unis

Inscrivez vous pour apprendre les techniques qu'utilisent les Français pour partir aux Etats-Unis.

Inscription réussie ! Consultez votre boite mail pour un premier bonus !

Share This

​Souhai​​​​tez-vous travailler aux USA ?